Le Real de Madrid et le FC Barcelone n'ont pas su se départager lors du dernier classico

Classico en Copa del Rey : match nul entre le Barça et le Real

Le but de Malcom Oliveira à la 57e minute a permis au Barça d’égaliser les compteurs et de neutraliser le premier but de Lucas Vázquez qui avait ouvert le score pour le Real six minutes seulement après le début de ce nouveau Classico. C’est sur un match nul que les deux grands rivaux se sont quittés, en attendant la prochaine confrontation dans un peu plus de 2 semaines. En effet, le second grand rendez-vous du football espagnol aura lieu le 27 février au stade Santiago Bernabéu de Madrid, en Espagne.

Leo Messi a démarré la rencontre sur le banc, ménagé par son entraîneur à la suite d’une blessure à la cuisse la semaine passée. Et son remplaçant pour l’occasion, Malcom Oliveira, a su tenir la lourde responsabilité de remplacer “la Pulga” : il a non seulement remis le Barça à égalité avec le Real, mais il a aussi été l’auteur de belles réalisations individuelles en première mi-temps, proposant de solides occasions pour ses coéquipiers, Suarez et Piqué en tête de liste.

Le Real Madrid est lui rentré dans son match en seulement 6 minutes de jeu. Karim Benzema, ou KB9 pour les intimes, a de nouveau démontré son rôle central dans cette équipe orpheline de son ancien joueur clé et star Cristiano Ronaldo, CR7 pour les intimes. Il sert Vázquez dans la surface de réparation qui en profite pour tromper le gardien à bout portant. Plus long à la détente, le Barça a progressivement pris ses marques et prendre le dessus sur le déroulé du match. Mais l’équipe rentre tout de même aux vestiaires pour la pause en étant menée : Piqué, Ivan Rakitic ou encore Suárez se sont chacun à leur tour montrer dangereux mais sans réussir à concrétiser leur chance.

La délivrance vient finalement de Malcom 57e place qui exploite une sortie loupée du gardien de la Casa Blanca. Messi rentre finalement sur le terrain en lieu et place de Philippe Coutinho à la 64e et ajoute rapidement une force supplémentaire à l'attaque Blaugrana. Mais le score ne bougera plus jusqu’à la fin du temps réglementaire, ce qui pour le moment arrange bien plus le Real que le Barça.