La Juventus a renversé l'Atlético 3 - 0 et va en quart de finale de la LDC

La Juventus se qualifie en quart de la LDC en battant l’Atlético

Menée 2 - 0 au match aller à Madrid sur les terres de l’Atlético, la Juventus se devait de réagir pour espérer continuer son aventure européenne. Elle a d’ailleurs rapidement cru avoir réduit l'écart de points moitié en l'espace de quatre minutes, lorsque Giorgio Chiellini détournait dans les filets espagnols le ballon d'un corner, mais sa tentative était exclue par VAR. Mais c’était sans compter sur Cristiano Ronaldo, qui n'avait jusqu’alors marqué qu'un seul but en Champions League avec sa nouvelle équipe. Le Portugais a été décisif en prenant le destin de la Juventus en main : il a inscrit à lui seul les 3 buts de la victoire.
Les remontadas ont apparemment le vent en poupe. Entre l'élimination inimaginable du PSG par Manchester United et l’écrasante victoire de l’Ajax contre le Real Madrid, cette saison fait autant le bonheur (en fonction de quel côté de la barrière on est évidemment) des joueurs que des bookmakers. Si l’Atlético avait réussi à s’imposer face à la Juventus 2 à 0 lors du match aller, les coéquipiers de Griezmann ont bien été incapable de suivre le rythme italien pour le match retour. Mais la Vieille Dame possédait une arme nucléaire unique au monde : Cristiano Ronaldo. Recruté spécifiquement pour ramener une coupe de Ligue des Champions qui échappe depuis 1996 à la Juv, le Portugais n’avait pas démontré tout son talent et sa faculté de renverser le cours d’un match. Mais s'il était resté plutôt discret lors de la première rencontre, c’était sans aucun doute pour mieux s'époumoner lors du retour. On a beau connaître le spécimen, il n’en reste pas moins qu’à 34 ans ce dernier étonne toujours. Cristiano ouvre donc les hostilités à la 27e sur une première tête délicieusement servie par Bernadeschi. C’est également de la tête que le Portugais inscrit le second but, qui est validé de justesse grâce à la Goal Line Technology (qui permet de vérifier avec précision si le ballon dépasse bien la ligne de but) malgré un arrêt impressionnant d’Oblak. Mais s’il est l’auteur des 3 uniques buts de la rencontre, c’est également grâce à ses coéquipiers qui ont abattu un travail monstre. C’est d’ailleurs, encore une fois, Bernadeschi qui offre sur un plateau d’argent le troisième point pour Ronaldo, après avoir obtenu un penalty suite à sa course folle depuis le milieu de terrain. De l’autre côté de la ligne, on se demande où sont passés les joueurs de l’Atlético aperçu il y a deux semaines. Fantomatique, incapable de construire un semblant de jeu, prenant l’eau en défense, c’est sur une piètre prestation que les Colchoneros quittent la Ligue des Champions. Déjà au Real, Cristiano était particulièrement prolifique face aux Rojiblancos. Il semblerait qu’il ait emmené en Italie son costume de bourreau avec lui !