Lucas Pouille réalise l'exploit, à 24 ans, d'accéder aux demi-finales de l'Open d'Australie !

Lucas Pouille qualifié pour la demi-finale de l’Open d’Australie !

Le dernier Français ayant atteint une demi-finale de l'Open d’Australie est Jo-Wilfried Tsonga, et cela remonte à 9 années en arrière. 2019 démarre sous les meilleurs auspices avec la victoire de Lucas Pouille, 24 ans et 28e au classement ATP, face au Canadien Milos Raonic, 16e ATP, en 4 sets (7-6, 6-3, 6-7, 6-4).

Après une saison 2018 en demi-teinte et un début d’année catastrophique (aucune rencontre remportée avant le début du grand chelem), Lucas Pouille semble pleinement tirer profit des enseignements de son nouvel entraîneur Amélie Mauresmo. Mais le Français ne doit pas encore se reposer sur ses lauriers et va devoir encore faire évoluer son niveau de jeu, car son prochain adversaire n’est autre que Novak Djokovic.

De son côté, le numéro 1 mondial a facilement remporté sa place pour les demi-finales à la suite de l’abandon de Nishikori. Diminué physiquement, le Japonais a déclaré forfait dès le 3e set. Le Serbe croisera donc la route de Lucas Pouille pour conquérir une place en finale. Rafael Nadal a également facilement poinçonné son ticket pour les demies en venant à bout de l’Américain Frances Tiafoe en 3 sets (6 - 2, 6 - 4, 6 - 2). C’est une belle revanche pour l’Espagnol qui avait dû abandonner pour blessure, il y a tout juste un an, au même niveau de la compétition lors du 5e set face à Marin Cilic. Ce fut d’ailleurs le point de départ d’une série de problèmes qui avaient entaché la saison 2018 de Nadal. Mais ce dernier semble retrouver sa forme légendaire, comme en atteste son parcours impeccable depuis le début de cet Open d’Australie. Il affrontera le Grec Stéfanos Tsitsipas, bourreau surprise de Roger Federer lors des huitièmes, pour tenter d’atteindre la grande finale.

Terrible déception pour Serena Williams, qui semblait pourtant en grande forme et prête à conquérir un nouveau trophée en grand chelem, qui chute de manière incroyable face à la Tchèque Karolina Pliskova. L’Américaine, qui semblait toucher la victoire du bout des doigts, n’a malheureusement pas réussi à concrétiser pas moins de 4 balles de match ! Elle loupe donc une occasion de prendre sa revanche sur la Japonaise Naomi Osaka, qui l’avait battu en finale de l’US Open.