Tottenham bat Dortmund en huitième de finale de la LDC

Tottenham valide son ticket pour les quarts de finale de LDC

Sans surprise, Tottenham confirme sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions en battant une seconde fois Dortmund en Allemagne 1 à 0. Avec l’Ajax, c’est la seconde équipe officiellement qualifiée pour continuer l’aventure. On connaîtra les noms des derniers heureux élus dès ce soir avec les matchs PSG - Manchester et Porto - Rome.

Pas de miracle pour Dortmund 

Il fallait un exploit pour que Dortmund se qualifie et file vers les quarts de finale, et ce dernier n’est jamais arrivé. Après s’être fait complètement écrasé lors du match aller 0 - 3, le BvB se devait de s’imposer rapidement dans la partie pour espérer prendre l’ascendant sur une équipe anglaise en très grande forme. De son côté, cette dernière n’avait qu'à gérer son avantage et elle l’a fait brillamment. Grâce à un Hugo Lloris dans ses bons jours, les Spurs ont su résister aux très nombreuses charges allemandes. Le portier français a dégoûté ses adversaires en affichant 5 interventions cruciales au terme de la partie. Il a également pu compter sur une défense solide pour conserver son clean sheet. Malgré les très nombreuses occasions, aucune n’a su se révéler fructueuse au grand damne de Dortmund qui a rapidement perdu la guerre psychologie. Car il n’aura fallu qu’une occasion franche pour Henry Kane au retour des vestiaires pour inscrire le seul et unique but de la rencontre. Servi par Moussa Sissoko, qui peut nourrir des espoirs de retour en sélection nationale au vu de ses résultats cette saison, l’Anglais rejoue son rôle de bourreau et fusil le gardien d’un tir parfaitement ajusté.
Pour résumer, on peut tout simplement dire que Dortmund est tombé sur plus fort qu’elle et doit rapidement se remettre sur les bons rails. Avec 3 défaites lors de ses 5 dernières rencontres, toutes compétitions confondues, il va être difficile de motiver les troupes pour aller accrocher la victoire en Bundesliga. Pour Tottenham, le plus dur reste maintenant à faire, mais les Anglais semblent disposer des armes nécessaire pour affronter les meilleurs clubs européens.